La délétion de l’ADN augmente les chances de l’autisme, en particulier chez les filles

Mis à jour : févr 18


Cet article est une traduction libre du texte  d’Emily Anthes publié dans la revue de vulgarisation Spectrum news.


La nouvelle étude 1 suggère que la perte de 21 gènes sur le chromosome 3 augmente considérablement le risque d’autisme.La fameuse délétion sur 3q29 augmente le risque de schizophrénie jusqu’à 40 fois, mais semble également augmenter le risque d’autisme de 16 fois chez les hommes et de 34 fois chez les femmes.


Note : la délétion est une mutation génétique caractérisée par la perte de matériel génétique sur un chromosome.La délétion est associée à certains problèmes sociaux – mais pas à une motivation sociale réduite -, ainsi qu’à des comportements répétitifs et à des intérêts limités, même parmi les personnes non autistes. La recherche est basée sur les données de 93 personnes atteintes de la variante, le plus grand groupe de ce type étudié jusqu’à présent.

Selon notre étude, la délétion de 3q29 s’accompagne d’un handicap social – un spectre de handicap social parfois suffisamment grave pour être qualifié d’autisme (…) Mais c’est un profil vraiment unique d’autisme ou de handicap social.Jennifer MulleDéclare la chercheuse principale Jennifer Mulle, professeure associée de génétique humaine à l’Université Emory de Atlanta.


Retrouvez l’article complet sur le site : https://comprendrelautisme.com/la-deletion-de-ladn-augmente-les-chances-de-lautisme-en-particulier-chez-les-filles/


#origine #génétique #autisme #femmes