Autisme et TND : un plan d’action pour améliorer la qualité des formations

Mis à jour : févr. 24


L’Agence nationale du développement professionnel continu (ANDPC) et la Délégation interministérielle Autisme et troubles du neuro-développement (TND) ont construit ensemble un plan d’action pour « changer d’échelle »1 en matière de formation des professionnels de santé.


Les deux organisations partagent le même constat : la responsabilité accrue des professionnels de santé dans le repérage, le diagnostic et l’accompagnement des personnes présentant ces troubles imposent un renforcement de la qualité des formations. Formations qui sont autant de leviers de diffusion des données de la science et des bonnes pratiques.

Concrètement, mieux les professionnels sont formés : plus leurs pratiques respectent les recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS), plus leurs compétences reflètent les dernières connaissances en matière de prise en charge et d’accompagnement, plus ils sont en capacité de déclencher une prise en charge précoce qui permettra de modifier positivement la trajectoire de développement d’un enfant.


Ce plan commun d’actions s’articule autour de quatre axes de travail :

1. Une formation des équipes de l’Agence et des membres des commissions scientifiques indépendantes leur permettant une plus grande pertinence dans l’analyse et l’évaluation de l’offre de développement professionnel continu (DPC) dans le champ des TND. Les équipes de l’Agence comme les membres des commissions scientifiques indépendantes seront accompagnées et formées dans l’analyse des offres de formations. La grille d’évaluation des actions relatives à l’autisme et aux TND sera adaptée pour intégrer des critères spécifiques.


2. Un partenariat pour améliorer le contrôle des formations : la Délégation interministérielle va constituer un groupe d’experts sur lequel les équipes de l’Agence pourront s’appuyer pour la réalisation de leurs missions : analyse des offres de formations qui leur sont présentées et contrôle a posteriori.


3. Un renforcement des exigences en direction des organismes de formation : les critères d’enregistrement des organismes de DPC proposant des actions sur les TND seront renforcés par des critères spécifiques.


4. Un développement de l’offre de formations via des appels d’offres : le premier appel d’offres en 2020 concernera le repérage précoce pour la formation des médecins de première ligne (généralistes et pédiatres). D’autres appels d’offres seront mis en œuvre concernant la prise en charge et l’accompagnement interprofessionnel et pourront associer l’ANFH comme l’OPCO santé.

Au 31 octobre 2019, 128 actions de DPC relatives aux troubles du spectre de l’autisme (TSA) et aux TND ont été publiées sur le site de l’Agence nationale du DPC. Elles sont destinées à différentes catégories de professionnels de santé (aides-soignants, ergothérapeutes, infirmiers, médecins orthophonistes, orthophonistes, …), qu’ils soient libéraux ou salariés.

Le DPC est un dispositif de maintien des compétences destiné aux professionnels de santé. L’obligation de DPC concerne l’ensemble des professionnels de santé de France, tous modes d’exercice confondus (soit 1,7 million de professionnels de santé en France).



Chaque professionnel de santé doit participer à un programme tous les 3 ans et a au moins deux types d’action de DPC : d’une part, la formation continue ; d’autre part, la démarche d’évaluation des pratiques professionnelles et de gestion des risques.

http://autisme.gouv.fr/ https://www.agencedpc.fr/

Retrouver cet article sur : https://handicap.gouv.fr/presse/communiques-de-presse/

#formation#action#autisme#plan